Action Renault en hausse : Quel est le potentiel du Constructeur Français ?

Action Renault en hausse : Quel est le potentiel du Constructeur Français ?

Est-il temps d’acheter des actions Renault ? En se basant sur les avis de médias professionnels et renommés, cet article analyse l’évolution récente de Renault en Bourse, ses défis et ses opportunités. Les prévisions des analystes concernent sa performance future, ainsi que celles du marché automobile.

Pour une compréhension approfondie, nous vous invitons à cliquer sur les liens fournis dans chaque section afin de consulter les articles sources.

Acheter des actions Renault : analyse des perspectives en Bourse

La situation boursière de Renault, évoquée sur Capital.fr, montre une volatilité notable. On y voit avec des phases de hausse suite à l’annonce de résultats financiers record pour 2023. Mais elle sont suivies de baisses après des décisions internes telles que des augmentations salariales.

Malgré ces fluctuations, les perspectives sont jugées prometteuses par les analystes, avec des anticipations d’une marge opérationnelle supérieure au consensus pour 2024.

Par exemple, HSBC et eToro mettent en avant la discipline financière et la stratégie axée sur la valeur de Renault.

Leurs analystes concluent que ces mesures ont permis un bond significatif de la marge opérationnelle à 7,9% avec des profits dépassant les 2 milliards d’euros.

Cette performance robuste a permis à Renault de proposer un dividende nettement supérieur aux attentes, signalant sa confiance dans sa capacité future de générer de la trésorerie. Bernstein soutient la « Renaulution » de Renault, projetant une marge opérationnelle à deux chiffres d’ici 2030. Ce serait donc proche de celles de ses concurrents comme Stellantis.

Néanmoins, les avis sur l’opportunité d’investir dans les actions Renault divergent. Deutsche Bank reste neutre avec un potentiel d’appréciation à 50 euros, tandis que Stifel est plus optimiste, visant 56 euros.

Stifel estime que Renault pourrait améliorer sa rentabilité dés cette année, malgré un contexte économique et concurrentiel tendu, notamment dans le secteur des véhicules électriques.

Cette analyse positive est également partagée par HSBC, la banque anglaise anticipant une trajectoire favorable pour les marges de Renault.

Complément d’info :
Les poids lourds de la bourse française peuvent représenter un opportunité de diversification boursière. Nous mettons régulièrement à jour des informations sur la santé financières de Sanofi pour vous aider à prendre des décisions.

Acheter des actions Renault : Une ascension fulgurante mais jusqu’à quand ?

L’action Renault a récemment connu une progression impressionnante sur le marché boursier, atteignant 49.6 euros. Cette montée fuit suivie par une autre de 28.8% sur le mois de mars, la plus forte hausse des valeurs du CAC 40.

Cette performance remarquable est en partie attribuée à des spéculations sur un éventuel rapprochement avec Volvo, en plus d’une augmentation du dividende. L’information, rapportée par Investing.com, souligne les propos de Martin Lundstedt, DG de Volvo, sur l’avenir possible de collaborations plus étroites entre les deux entreprises.

HSBC a également relevé son objectif de cours pour Renault, passant de 47 à 57 euros, envisageant ainsi un potentiel de croissance additionnel de 15%. Cependant, la valeur a rencontré une résistance importante juste sous le seuil de 50 euros, soulevant des interrogations sur la pérennité de cette montée.

De plus, la Juste Valeur InvestingPro indique un potentiel de baisse avec une estimation à 44.42 euros, plus de 10% sous le dernier cours clôturé.

Le score de santé financière de Renault est jugé moyen. Or avec une dynamique de prix comme seul point fort, la prudence est recommandée. Malgré la performance récente, Renault ne semble pas être l’option la plus attrayante sur le marché français.

Selon InvestingPro, d’autres titres français affichent un potentiel de hausse significatif.

Complément d’info :
Des actions de la grande distribution peuvent représenter une certaine sécurité dans un portefeuille boursier. Nous vous proposons donc des informations sur les opportunités des actions Carrefour.

Acheter des actions Renault : un potentiel de rattrapage face à Stellantis ?

Sur le marché boursier parisien, l’action Renault a enregistré une remarquable augmentation de 2,4% en une journée. Un gain notable alors que le marché global n’est en hausse que de 0,2%.

Depuis le début de l’année, Renault montre une progression de 18%, surpassant largement l’indice CAC 40 qui est à +8%.

Ce dynamisme récent serait lié à une note positive des analystes de Stifel, suite à une rencontre avec le directeur financier d’Ampere, la filiale électrique de Renault. Il s’avère que  les investisseurs américains croient en la stratégie de la maque au losange. Pour en savoir plus, consultez l’article détaillé sur Morningstar.fr.

Cependant, malgré ces avancées, Renault reste à la traîne par rapport à Stellantis qui a enregistré une hausse de 25% cette année. L’écart de performance sur 3 ans entre les deux constructeurs est significatif, bien que Renault commence à le réduire.

Des observateurs notent que Stellantis est perçu comme une référence en termes de performance financière dans un secteur automobile cyclique et exigeant en investissements lourds. Richard Hilgert, analyste chez Morningstar, souligne que Stellantis maintient ses objectifs ambitieux pour 2024. On parle d’une marge d’exploitation à 2 chiffres et d’un cash-flow libre positif.

Renault, de son côté, a aussi montré des performances solides en 2023 et espère atteindre une marge d’exploitation de 7,5%. Ces projections s’accompagnent d’un cash-flow libre de plus de 2,5 milliards d’euros en 2024.

Le marché des véhicules électriques est de plus en plus compétitif, avec des constructeurs chinois en pleine ascension. Renault mise donc sur sa filiale Ampere pour affirmer sa présence.

Néanmoins, avec une part de marché modeste dans l’électrique et une forte concurrence, la marque au losange a encore beaucoup à prouver pour convaincre les investisseurs de son potentiel futur.

Complément d’info :
Les performances des ventes d’automobiles dépendent, en partie, des prix de l’énergie. Pour rester connecté(e), suivez les évolutions de l’action TotaEnergies.

Une reprise prévue sur le marché automobile français

Le marché automobile français est au cœur d’une transformation notable, avec une prévision de croissance modeste mais prometteuse pour 2024 et 2025, selon les analyses de Mobilians et Dataneo. Pour en apprendre davantage, consultez l’article complet sur Largus.fr.

En 2024, bien que confronté à des carnets de commandes au plus bas, le marché devrait bénéficier d’une stabilisation économique. À cela s’ajoutera une capacité de production retrouvée, menant à un renouvellement significatif de l’offre.

Cette reprise est d’autant plus attendue que la moitié des modèles les plus vendus sont en phase de renouvellement. Les nouveaux Dacia Duster, Peugeot 3008 et Citroën C3 devraient avoir un impact sur le ventes.

Les prévisions indiquent que les livraisons de véhicules neufs pourraient atteindre entre 1,86 et 1,89 million d’unités en 2024, soit une hausse de 5% à 7%. Pour 2025, une augmentation annuelle de 10 à 12% est envisagée, ce qui porterait le total à environ 1,95 million de véhicules.

Dans ce contexte, les investisseurs pourraient s’interroger sur le positionnement de Renault sur ce marché en mutation. Si Renault peut capitaliser sur ces tendances, l’action pourrait présenter un attrait accru.

Cependant, la prudence reste de mise étant donné l’incertitude économique globale et la compétitivité accrue du secteur.

Points Clés à Considérer pour l’Achat d’Actions Renault

  • 📈 Volatilité récente : L’action Renault a montré une forte volatilité avec des gains significatifs, mais aussi des corrections, ce qui pourrait suggérer un potentiel de hausse comme de baisse.
  • 🤝 Partenariats stratégiques : Les spéculations sur un rapprochement potentiel avec Volvo pourraient influencer la valorisation future de l’action.
  • 🚗 Marché automobile français : Avec une reprise timide mais prometteuse attendue pour 2024 et 2025, Renault pourrait bénéficier d’un marché national en croissance.
  • 💼 Performances financières : Les analystes semblent avoir des avis partagés, avec certains restant prudents quant au potentiel de hausse à court terme de Renault en Bourse.
  • 🔋 Innovations dans l’électrique : L’engagement de Renault dans le secteur électrique, notamment via sa filiale Ampere, pourrait être crucial face à une concurrence internationale intense.