Action Carrefour : Est-il temps d’acheter dans un marché fluctuant ?

Action Carrefour : Est-il temps d’acheter dans un marché fluctuant ?

Cet article explore la question : « Faut-il acheter des actions Carrefour ? » en analysant divers aspects du groupe et de son environnement économique. S’appuyant sur des sources médiatiques professionnelles et renommées, il aborde les performances financières récentes de Carrefour.

Vous y verrez aussi les les défis stratégiques auxquels l’entreprise est confrontée, ainsi que l’impact de l’évolution du marché sur ses opérations. Pour une compréhension approfondie de chaque aspect, nous invitons les lecteurs à cliquer sur les liens fournis et à consulter les articles complets sur les sites de nos sources.

Acheter des actions Carrefour : Entre potentiel et réticences du marché

En dépit d’une hausse de 10% de son chiffre d’affaires en 2023, atteignant 94,1 milliards d’euros, Carrefour peine à convaincre les marchés. Le groupe a vu son résultat opérationnel diminuer de 5% en raison de défis au Brésil et de variations de change, bien que compensés par une amélioration de 19% de la rentabilité en France.

Pourtant, les actions de Carrefour n’ont pas atteint les niveaux espérés, fluctuant entre 15 et 16 euros en début mars. On est loin des sommets de juillet 2017, lors de l’arrivée d’Alexandre Bompard à la direction.

Bompard a rationalisé l’entreprise en se retirant de marchés moins performants comme la Chine, sans pour autant impacter négativement le chiffre d’affaires ou les résultats. Son mandat a également été marqué par une réduction significative de la dette, passant de 3,7 milliards à 2,6 milliards d’euros en sept ans. Alexandre Bompard a également accéléré la transition numérique de Carrefour.

Mais en dépit d’une stratégie de séduction active ces 3 dernières années, incluant une augmentation de 55% du dividende pour 2023 et des rachats d’actions de 700 millions d’euros annoncés, la réaction immédiate à ces annonces reste mitigée. Le marché à d’abord vu un pic de 5% suivi d’un rapide repli du cours de l’action.

Le scepticisme des investisseurs semble se cristalliser autour des performances de Carrefour en France, son principal marché, où il est dépassé par des concurrents comme Leclerc sur les aspects prix et exécution.

Cela soulève des questions sur sa capacité à améliorer significativement ses performances à l’avenir. Pour plus de détails, consultez l’analyse complète sur Olivier Dauvers.

Complément d’info :
Si les actions des entreprises du CAC 40 vous inspirent, nous tenons à jour des conseils de professionnels sur les perspectives de l’action Renault.

Acheter des actions Carrefour : Une décision risquée face à un marché défavorable ?

La récente publication des résultats de Carrefour pour le 1er trimestre a suscité une réaction mitigée de la part des investisseurs. Résultat :  une chute de 2,4% de l’action, parmi les plus importantes baisses du CAC 40 ce jeudi 25 avril 2024.

Certes il y a eu une croissance de 13,5% des revenus à magasins comparables et de 12,1% à taux de change constants, totalisant 22,16 milliards d’euros. Mais ces chiffres incluent une forte inflation en Argentine, qui masque des performances plus modestes ailleurs.

En France, le marché principal de Carrefour, les ventes ont légèrement reculé de 0,4%, avec une baisse notable de 7,5% dans le non-alimentaire. Cette performance est la conséquence d’un repositionnement des prix, jugé positif par la clientèle (+8% sur l’indicateur de « net promoter score »).

Mais ce fut au prix de lourds investissements, et cette stratégie pourrait impacter les marges futures, dans un contexte où Carrefour doit déjà faire face à une concurrence accrue. C’est notamment le cas  en Pologne où les ventes ont chuté de 4,2%.

Le contexte est plus positif au Brésil, où les ventes sont repassées dans le vert avec une croissance de 1,3% ce trimestre. Cependant, l’analyse globale reste prudente.

Morgan Stanley abaisse sa recommandation sur l’action de « surpondérer » à « pondération en ligne » ,réduisant l’objectif de cours. Pour en savoir plus sur les détails de cette publication et les perspectives d’investissement chez Carrefour, consultez l’article complet sur TradingSat.

Complément d’info :
Si les valeurs des grandes sociétés alimentaires vous intéressent, vous pourriez considérer ajouter des actions Coca-Cola dans votre portefeuille.

Acheter des actions Carrefour : Un pari sur l’avenir malgré des défis persistants

Carrefour a récemment partagé ses résultats financiers pour le 4ème trimestre, montrant un chiffre d’affaires de 25,01 milliards d’euros, légèrement en dessous des attentes. En France, le marché principal du groupe, les ventes ont diminué de 4,5% en raison notamment d’une baisse dans le non-alimentaire et d’une désinflation alimentaire continue.

Toutefois, le groupe se montre optimiste pour 2024 grâce à une atténuation de l’inflation en Europe et à une amélioration attendue du pouvoir d’achat.

Sur l’ensemble de l’année, Carrefour affiche un chiffre d’affaires en hausse de 3,5% en données publiées et de 10,4% en données comparables, atteignant 94,13 milliards d’euros.

Le résultat opérationnel courant, cependant, a subi une baisse de 4,7% à 2,26 milliards d’euros, impacté par des charges liées à la dévaluation du peso argentin. Le bénéfice net a progressé de 23,1%, s’établissant à 1,66 milliard d’euros.

Carrefour envisage une année 2024 dynamique, avec des initiatives clés comme la finalisation du rachat des enseignes Cora et Match et de 31 magasins Casino en France. Au Brésil, l’intégration des magasins du Grupo Big devrait renforcer la rentabilité.

En réponse à ces perspectives, le groupe a annoncé un programme de rachat d’actions de 700 millions d’euros pour 2024, après 800 millions d’euros en 2023. Carrefour proposera un dividende accru de 0,87 euro par action.

Face à un contexte économique et concurrentiel en évolution, l’investissement dans les actions de Carrefour pourrait s’avérer judicieux, mais non sans risques. Pour une analyse plus approfondie des performances de Carrefour et de ses perspectives, consultez l’article complet sur Les Échos Investir.

Complément d’info :
Le secteur bancaire est généralement décorrélé de celui de la grande distribution. Il pourrait donc être intéressant d’équilibrer votre portefeuille avec des actions Crédit Agricole.

Acheter des actions Carrefour : Une réflexion stratégique face aux mutations du secteur de la grande distribution

Le contexte économique actuel, marqué par une inflation significative, influence profondément le secteur de la grande distribution, et notamment des groupes tels que Carrefour.

Après une inflation qui a atteint 6% entre 2022 et 2023, la baisse récente à 4,3% en France en juillet 2023 montre :

  • une diminution de l’inflation conjoncturelle,
  • une persistance de l’inflation structurelle à 5,5%.

Cette situation affecte les coûts et la stratégie des grandes surfaces, y compris dans l’adaptation de leur offre, particulièrement dans l’alimentaire où les prix restent élevés.

Les consommateurs, face à la hausse des prix, se tournent de plus en plus vers les marques distributeur et les formats de magasins réduits, ce qui représente un défi pour Carrefour et autres grands distributeurs.

L’augmentation de la fréquence des visites en magasin avec des paniers moins remplis reflète un changement significatif dans les habitudes de consommation. Ces adaptations, bien que nécessaires, pourraient ne pas suffire pour inverser la tendance à long terme vers des formats plus compacts et économiques comme les supermarchés, qui gagnent du terrain par rapport aux hypermarchés traditionnels.

En France, le réseau de franchisés, dominant avec environ 70% du marché, montre une flexibilité et une réactivité accrues par rapport aux groupes intégrés. Cette structure pourrait offrir à Carrefour et à ses pairs un avantage stratégique s’ils parviennent à s’adapter efficacement aux évolutions de la demande.

Cependant, avec le pouvoir d’achat toujours sous pression, les consommateurs pourraient continuer à favoriser des options moins coûteuses. Cette possibilité inquiète sur le potentiel de croissance de Carrefour dans un marché aussi compétitif et changeant.

Pour en savoir plus sur les défis et les stratégies d’adaptation de la grande distribution face à l’inflation, consultez l’article complet sur Natixis Wealth Management.

Points Clés à Considérer sur l’Achat d’Actions Carrefour

  • 📈 Carrefour montre une confiance prudente pour 2024 malgré des ventes fluctuantes en France.
  • 🔍 Les adaptations stratégiques face à l’inflation pourraient influencer le futur de Carrefour sur le marché de la grande distribution.
  • 🌍 Une présence solide en France, mais des défis compétitifs en Europe et des opportunités de croissance au Brésil.
  • 💸 Initiatives récentes incluant des baisses de prix et des programmes de fidélisation pour attirer et retenir les clients.
  • 🚀 Potentiel d’amélioration avec l’intégration de nouvelles acquisitions et la poursuite des rachats d’actions.
  • 📉 Des réactions mitigées du marché pourraient suggérer des perspectives d’investissement variées selon les évolutions futures du groupe.